pub-oil-of-olaz

pub-lion-3

pub-lion-1

pub-axe-1

pub-smoking-passif

pub-tampax

pub-viagra

Les créa’s du week-end
La rubrique hebdomadaire ! Rencontre avec la créativité. Annonces, actions guérilla, affichage créatif, d’hier et d’aujourd’hui. Un bon bol d’air pur et de bien être.


La crise n’annihile pas toute intention de changer de job
La qualité du travail est la plus grande motivation des travailleurs belges et luxembourgeois, analyse Kelly Services sur base d’une étude menée auprès de quelque 100.000 personnes de 34 pays, dont la Belgique et le Luxembourg. On y apprend par exemple que 49% des répondants belges et 55% des sondés luxembourgeois accepteraient de céder une partie de leurs revenus et leur statut contre une fonction plus valorisante.

En Belgique, il s’agit des répondants appartenant à la tranche d’âge 30-47 ans. L’étude constate qu’un nombre significatif de personnes interrogées sont réellement disposées à gagner moins et à renoncer à leur statut à condition que le motif soit important pour eux et l’entreprise. L’enquête interprète la valeur du travail en termes de fierté et de confiance en soi. Elle souligne également les différentes opinions de plusieurs générations. Quelques conclusions importantes issues de l’étude menée en Belgique:
 - 54% des répondants de la catégorie d’âge 30-47 ans sont prêts à renoncer à leur salaire ou à accepter une fonction moins élevée dans la hiérarchie pour un travail plus valorisant;
- deux tiers des babyboomers (66%), âgés de 48 à 65 ans, comptent chercher un nouvel emploi dans les mois qui viennent;
- près d’un quart des personnes interrogées de la catégorie 18-29 ans (23%) indiquent qu’ils n’opteraient pas pour le même domaine d’activités si on leur laissait le choix.
Les conclusions montrent que, dans les deux pays, les personnes interrogées de la catégorie d’âge 30-47 ans sont, dans l’ensemble, variablement satisfaits de leurs choix et perspectives de carrière. Cela vaut également pour les babyboomers belges. En Belgique, la plupart des travailleurs de ces deux tranches d’âge, ont l’intention de changer d’emploi dans l’année qui vient. Bien que de nombreux répondants formulent des objections quant à la valeur réelle de leur travail, la majorité d’entre eux accomplissent leurs tâches selon des normes personnelles élevées.
Source : RhTribune article complet 


patrick-dempsey-12

L’Oréal Paris pose un regard sur l’homme d’aujourd’hui
La marque s’est intéressée à la masculinité d’aujourd’hui en lançant plusieurs études quantitatives(1) et qualitatives(2) et a interrogé un panel de spécialistes (psychanalystes, coachs, sociologues, journalistes mode, etc.) pour identifier le profil de l’homme d’aujourd’hui : Le NovoCasual.
Débarrassé du carcan imposé par des modèles machistes ou ultra féministes, le NovoCasual est réconcilié avec toutes ses composantes identitaires essentielles : virilité, créativité, sensibilité, séduction, et charisme.
Le NovoCasual reste lui-même en toutes circonstances : il trouve naturel de partager les tâches quotidiennes – en famille, au travail – mais n’en perd pas pour autant sa personnalité et au contraire profite de toutes ces situations pour mettre en exergue sa virilité, son unicité et sa créativité. Adepte de la "casual attitude" il revêt toutes les casquettes avec aisance et fluidité ; tour à tour père exemplaire, meilleur "pote", travailleur impliqué, son premier allier est son apparence. Décomplexé par rapport à la beauté, il prend soin de son corps – mais ne renonce pas au bien être – qui sera essentiel pour exprimer et révéler sa personnalité unique et vraie. Le NovoCasual est en paix avec lui-même, il jongle avec 100 vies en conservant toujours son propre style : 100 vies pour 1 tête !
Patrick Dempsey, archétype du NovoCasual
L’Oréal Paris choisit Patrick Dempsey comme ambassadeur Men Expert et Studio Line : à l’image des hommes d’aujourd’hui, Patrick Dempsey le sexy Dr. Mamour de Grey’s Anatomy reste naturel, sympathique et séduisant en toutes circonstances. Aussi à l’aise dans les soirées VIP qu’au supermarché avec ses enfants, soigné mais décontracté, il est le "NovoCasual".

Une gamme de soins sur mesure
Le NovoCasual est un homme naturel, il assume le fait de s’occuper de lui mais n’a pas l’intention d’être esclave d’un look, du regard des autres, de techniques anabolisantes ou amincissantes. C’est pourquoi L’Oréal Paris a développé des produits spécifiques visant tout particulièrement cette cible.

(1) Etudes quantitatives réalisées sur 623 hommes de 18 à 70 ans et 435 hommes de 15 à 65 ans
(2) Etudes qualitatives sur 3 groupes d’hommes de 25 à 65 ans et sur la base de 30 entretiens individuels d’hommes de 25 à 60 ans.

Source : L’Oréal


souris-hp

Hp France élimine les souris avec Publicis Dialog
Hp, qui lance un PC portable tactile avec écran pivotant, a mandaté Publicis Dialog pour la conception de sa campagne virale. Et pour mettre en avant le plus produit – l’écran tactile qui ne nécessite donc pas de souris pour naviguer – l’agence a imaginé trois spots qui mettent en scène la dépression des souris face au PC HP. Le dispositif se déroulera en deux phases : un pré lancement destiné aux bloggeurs, mais aussi à travers un groupe de souris sur Facebook et Twitter racontent leur malheur illustré par des photos et des vidéos, et la mise en ligne d’un film baptisé "Corde au cou" sur les sites de partages de vidéo. Ensuite viendra le lancement d’un site dédié qui révèlera le produit et incitera les internautes à témoigner du suicide des souris, mais aussi de la communication online avec une journée en homepage de Yahoo! avec une animation rich média événementielle, des bannières web et des flashs transparents sur la démo produit. En plus, de la guérilla marketing (disposition de tapettes à souris dans des lieux très fréquentés comme les Champs-Elysées, les Halles, La Défense… et des dizaines de souris pendues aux abribus et aux arbres qui porteront l’adresse du site dédié), et de la théâtralisation des points de vente complèteront le dispositif.
Source : CbNews


cle-usb-gomme

cle-usb-pilule

cle-usb-bombe

Florilège de clés USB déjantées et loufoques
Puisqu’elles sont devenues incontournables, indispensables. Puisqu’elles se glissent dans nos poches, nos cartables, nos agendas. Puisqu’elles nous permettent d’échanger idées, projets, propositions, présentations, photos, mp3, vidéos, … Puisqu’elles sont devenues nos nouvelles complices de notre vie active et de communication, alors autant les choisir sympa ou drôles ou originales.
Une petite visite sur le florilège compilé par le JDN ne vous laisse que l’embarras du choix.


facelook
Nouvelle page d’accueil Facebook
Facebook proposera prochainement un nouveau format de page d’accueil  qui promet de mieux regrouper les informations qui peuvent nous intéresser. Les publications de nos ‘amis’ seront désormais affichées en temps réel et nous pourrons disposer d’un plus grand contrôle sur ce qui est affiché.
Pour en savoir un petit peu plus.


Microsoft et Randstad sont les ‘Meilleurs Employeurs’ du pays
Chaque année, le Great Place to Work Institute publie sa liste des "Meilleurs Employeurs" à travers le monde. Parmi les nombreux pays participants: la Belgique où le HRM Centre de la Vlerick Leuven Gent Management School, en collaboration avec Références et Vacature, décerne les prix. Ce fut chose faite lundi soir:  le gagnant  dans la catégorie des entreprises comptant moins de 500 collaborateurs est Microsoft. Le gagnant dans la catégorie des grandes entreprises est Randstad. Des Awards spéciaux sont décernés à FedEx Express (diversité), à Carglass (People Management) et à KBC (développement de talents).
Source : RH Tribune article complet


FLO2005001C15144_35A

Les perspectives d’emploi vont continuer de se dégrader
Le marché de l’emploi devrait tourner au ralenti en Belgique au cours du 2e trimestre 2009. Dans les 3 régions du pays et dans 8 secteurs d’activité sur 10, les employeurs anticipent une activité de recrutement encore plus faible que lors du trimestre précédent. Cependant, les employeurs déclarent vouloir conserver leur personnel en limitant le recours aux licenciements. C’est l’une des principales conclusions du Baromètre Manpower des perspectives d’emploi.
Sur les 756 employeurs interrogés fin janvier par Manpower, 91% déclarent vouloir maintenir leurs effectifs au même niveau au cours du prochain trimestre, 4% d’entre eux anticipent des créations d’emploi et 4% prévoient des réductions de personnel. La Prévision Nette d’Emploi* – c’est-à-dire la différence entre le pourcentage d’employeurs prévoyant des embauches et le pourcentage d’employeurs anticipant des licenciements – s’élève à 0%, indiquant une stagnation sur le marché de l’emploi. Après correction des variations saisonnières, la Prévision Nette d’Emploi s’élève à +2%. C’est un recul de quatre points par rapport au 1er trimestre 2009 et de 6 points par rapport au 2e trimestre 2008.
Intentions de recrutement au plus bas en Flandre
Dans les trois régions du pays, les employeurs rapportent des Prévisions Nettes d’Emploi en recul, tant par rapport au trimestre précédent que par rapport au trimestre correspondant l’an dernier. C’est en Flandre que la baisse est la plus spectaculaire (-10 points) pour atteindre son niveau le plus faible (-1%) depuis l’introduction de l’enquête en Belgique en 2003. Bien que limitées, les intentions de recrutement restent positives en Wallonie (+3%) et à Bruxelles (+5%) .

Perspectives d’emploi négatives dans les secteurs de la Construction, du Transport et de la logistique et de l’Horeca
A l’exception du secteur de l’Electricité, gaz et eau (+19%), les perspectives d’emploi pour 2e trimestre 2009 sont moroses dans tous les secteurs d’activité sondés en Belgique. La Prévision Nette d’Emploi fléchit dans 8 secteurs sur 10 en comparaison d’un trimestre sur l’autre et dans sept secteurs sur dix en comparaison d’une année sur l’autre. Les employeurs anticipent des perspectives d’emploi légèrement négatives dans 4 secteurs: l’Agriculture et la pêche (-2%), la Construction (-2%), le Transport, la logistique et les Communications (-2%) et l’Horeca (-1%). L’activité de recrutement devrait rester à l’arrêt (0%) dans l’Industrie manufacturière (en forte baisse de 9 points par rapport au 1er trimestre 2009 et de 19 points par rapport au 2e trimestre 2008), et dans le Commerce de gros et de détail. La Prévision Nette d’Emploi reste légèrement positive dans les secteurs de l’Industrie extractive (+1%), des Activités financières, de l’immobilier et des services aux entreprises (+2%) et des Services publics, de l’éducation, de la santé et des services collectifs (+3%).
Source : RH Tribune (article complet)


Danette lance le 4ème opus de son appel au vote
Pour élire la prochaine saveur entre Danette Choco-Noisette et Capuccino, la marque relance l’opération "On vote tous pour Danette" avec en point d’orgue l’appel au vote proposé aux internautes à partir du 1er avril et jusqu’au 12 juillet sur http://www.nouvelledanette.com. Les deux nouveaux produits seront en rayon jusqu’au vote final qui élira celui qui restera en rayon (le 14 juillet prochain). Pour accompagner l’opération, la marque a prévu un volet web, qui propose un clip mettant en scène les deux Danette finalistes, des reportages sur les deux personnages les symbolisant, mais encore un concours de "Messages de fan" ; et de l’animation points de vente, de l’affichage, et une campagne TV complètent le dispositif (20 avril au 21 juin avec un spot de 17s. qui explique la mécanique du vote, et à partir du 14 juillet un spot pour le produit gagnant).
Source : CBNews

 


je-veux-faire-caca-chez-paul

I want to Poo at Paul’s house
D’accord, il y a de bonnes pubs et de moins bonnes voire même de franchement nulles. Les pires, ce sont les adaptations de messages commerciaux anglo-saxons déjà gnan-gnan  mais qui – pour des raisons culturelles ou linguistiques pouvaient néanmoins passées.  Jugez-vous-même le dernier spot pour Brise Touch & Fresh. En anglais, ‘I want to Poo at Paul’s house’ (en anglais, ça sonne bien, non ?) que l’on pourrait traduire par ‘Je veux faire caca chez Paul’ (musicalement, ce n’est pas le même genre en français, faut avouer) ; le caprice d’un enfant qui veut faire caca chez un certain Paul.
Une pub qui rappelle de toute évidence la parodie des Nuls (en France) où l’on voyait Dominique Farrugia se rendre chez un voisin pour y faire la grosse commission (c’est dans le besoin que l’on reconnaît ses amis).
Sujet un peu délicat que les thèmes fécaux il est vrai mais à choisir, la version des Nuls est cent fois supérieure à celle de ce gamin qui veut empester les toilettes de ce sacré Paul, qui aurait mieux fait de ne pas acheter ce foutu Brise Touch & Fresh car après tout, on ne sait pas ce qu’il a mangé, le petit.
Les internautes évidemment ont jeté le débat en pâture sur la toile : ‘mauvaise pub’ ou ‘mais qui est Paul’ ? Et surtout les groupes Facebook ‘Pour ceux qui veulent aller faire caca chez Paul’. Conclusion, il n’est pas bon de se prénommer Paul si l’on a un enfant comme voisin .
La Pub



Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 91 autres abonnés