Bing pas encore le boum escompté

11Juin09

bing

Bing tente de s’imposer sur la toile
L’effet de curiosité a permis au nouveau moteur de recherche de Microsoft d’enregistrer quelques succès d’audience, au prix d’une lourde campagne marketing.
Léger changement dans le cercle désormais très fermé des grands moteurs de recherche. Si jusqu’à maintenant, Yahoo et surtout Google raflaient le gros des recherches aux Etats-Unis, Microsoft et son tout nouveau moteur Bing ont quelque peu surpris, moins de deux semaines après son lancement, grâce notamment à une grosse campagne marketing.
Selon le cabinet d’étude ComScore, Bing supplante d’ores et déjà son prédécesseur LiveSearch en ayant fait passer la part de marché de Microsoft de 9,1 % à 11,1 % en seulement cinq jours. «Ces données initiales montrent que Bing de Microsoft a suscité de l’intérêt pour son lancement», a souligné un vice-président de ComScore, Mike Hurt, cité dans un communiqué.
Cependant, l’effet de curiosité reste temporaire. Et les chiffres annoncés par StatsCounter, société qui fournit des compteurs aux sites Internet, le montrent. Si Bing s’était offert le luxe de devancer Yahoo le 4 juin dernier aux Etats-Unis en enregistrant une part de marché de 16,28% contre 10,22% pour Yahoo, StatsCounter replace dès le lendemain le moteur de recherche de Microsoft en troisième position. Le président de la société, Aodhan Cullen avait d’ailleurs vu juste en déclarant que « Bing décroîtra après cette phase de promotion »
Microsoft va donc devoir batailler ferme pour imposer durablement son nouveau moteur de recherche. Pour cela, la firme, dirigée par Steve Baldmer, a mis en place un plan de communication colossal. Selon le site Advertising Age, Microsoft a prévu une très grosse campagne de communication multi-support, avec un budget qui pourrait atteindre les 100 millions de dollars rien qu’aux Etats-Unis. La campagne autour de Bing sera axée sur les différences entre Bing et ses rivaux. Selon Microsoft, Bing accompagne l’internaute dans ses décisions de tous les jours grâce à une palette d’outils périphériques se couplant aux résultats de recherche. Bing diversifie notamment les types d’information en les classant par thèmes.
Le chemin pour exister entre les deux poids lourds que sont Google et Yahoo est donc encore long pour Microsoft. En premier lieu, il s‘agira de fidéliser ceux qui auront eu la curiosité de visiter Bing au moins une fois.
Source : lefigaro
Vous voulez essayer Bing

Publicités


No Responses Yet to “Bing pas encore le boum escompté”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :