Travailler le week-end ? Jamais, c’est sacré !

24Juil09

39% des salariés européens s’interdisent de travailler le week-end
Selon l’une des dernières enquêtes conduites par Monster sur les attitudes et les comportements des salariés, la plupart des européens déclarent consacrer l’essentiel de leurs week-ends aux loisirs et s’interdire toute activité professionnelle le samedi et le dimanche. Et ce dans un contexte où salariés et employeurs sont pourtant poussés vers une plus grande flexibilité des horaires de travail, tout du moins en semaine.
En Europe, un salarié travaille en moyenne plus de 40 heures par semaine. Monster a donc souhaité interroger les salariés européens sur leurs habitudes de travail le week-end : selon les résultats du dernier sondage mené par Monster sur 7 268 salariés européens, 39% s’interdisent de travailler le week-end.
Plus précisément, à la question posée sur le site de recrutement en ligne Monster, «Travaillez-vous le week-end et si oui, à quelle fréquence ? »

Les européens interrogés répondent :
39 % – Jamais. Le week-end, c’est sacré !
20 % – Quelques fois dans l’année
20 % – Mon poste requiert ma présence le week-end
12 % – Chaque week-end (en plus des horaires normaux)
9 % – Une fois par mois

Si le temps de travail effectif a tendance à augmenter, les résultats du sondage Monster semblent toutefois indiquer que bon nombre de salariés s’imposent de ne travailler qu’en semaine. En Belgique, au Royaume-Uni, en France et en Irlande, les week-ends sont considérés comme « sacrés » par une majorité de salariés : respectivement, 41 %, 43 %, 44 % et 45 % des personnes interrogées déclarent ne jamais travailler le samedi ou le dimanche. Ces quatre pays affichent sur ce point les scores les plus élevés d’Europe.
C’est en Allemagne (16 %), en Suisse (14 %) et en Autriche (13 %) que l’on observe la proportion la plus élevée de salariés déclarant travailler régulièrement le week-end, en plus de leurs horaires normaux de travail.
23 % des salariés autrichiens ont déclaré travailler occasionnellement le week-end, suivis de près par les Français et les Allemands (21 %)
C’est au Royaume-Uni que l’on observe la proportion la plus élevée de salariés déclarant occuper un poste qui les oblige à travailler chaque week-end (26%), suivi de près par les Irlandais (23 %) et les Autrichiens (22 %) tandis qu’avec 15 %, la France affiche sur ce point le score le moins élevé d’Europe.
Source : Monster

Publicités


No Responses Yet to “Travailler le week-end ? Jamais, c’est sacré !”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :