Lundi 21 décembre, fêtons l’orgasme

16Déc09

Date et heure à retenir : lundi 21 décembre 2009 à 18h47.
C’est précis. C’est le ‘Global Orgasm For Peace’, créé par Victoria et Steve Schweitzer, il y a 4 ans : un orgasme pour la paix, mondial et simultané pour sauver les pays en guerre.
Comment ? Les couples feront l’amour chez eux – et plus particulièrement dans les pays en guerre – et essayeront d’atteindre l’orgasme à 18 h 47 dans le but d’insuffler une énergie positive et donc… favoriser la paix dans les pays en conflit ! Evidemment, ça semble un peu saugrenu comme idée mais on a connu pire, non ? Et puis, c’est bien connu, toutes activités sexuelles sont bénéfiques pour la santé.
Make love every day keeps the doctor away
Comme l’explique le sexologue Sabrina Bauwens (www.sexologieliege.be): “faire l’amour est un exercice qui va activer le système cardiovasculaire et faire travailler les muscles ». Certaines études démontrent même que faire l’amour tous les jours augmente la qualité du sperme. Une étude anglaise a récemment démontré que l’activité sexuelle quotidienne chez les hommes de 50 ans et plus, diminuait le risque de développer un cancer de la prostate. De plus, la testostérone produite pendant les rapports, protégerait les os de l’ostéoporose. Que du bonheur donc.
D’autres études internationales, dont une londonienne, démontrent également que faire l’amour régulièrement rendrait les personnes moins sujettes au rhume. Ben voyons ! Exit aussi dépression et autres coups de blues. “Le plaisir durant l’acte sexuel et l’orgasme vont envoyer une décharge hormonale au cerveau”, explique la sexologue. “Après l’amour, les partenaires ressentent un sentiment de bonheur, de plénitude, voire de fatigue intense…” Faire l’amour (avec ou sans orgasme) est donc extrêmement bénéfique pour la santé. Car il n’est pas “obligatoire” d’avoir un orgasme durant la relation sexuelle. “La plupart des femmes n’arrivent pas à atteindre l’orgasme à chaque fois. Ce n’est pas du tout un problème ! On peut avoir une vie sexuelle épanouie sans atteindre l’orgasme à chaque relation sexuelle…” reprend la sexologue.
“La société actuelle perçoit le fait que l’homme doit faire jouir sa femme comme étant le Saint-Graal, ajoute Sabrina Bauwens. Des mythes infondés circulent également, notamment sur l’intensité orgasmique. Voir la pièce trembler ou ne plus savoir son nom après l’amour tient de la légende urbaine…”. Une info que pas mal de mecs vont de toute évidence faire circuler avec bonheur.
La source : très chouette article dans La DHnet

Publicités


No Responses Yet to “Lundi 21 décembre, fêtons l’orgasme”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :