Le point G ne serait qu’un leurre

05Jan10

Il y a des études dont on se passerait bien
Mais pourquoi diable ai-je lu cet article dans la DH de lundi. Le fameux point G n’existerait pas. Vous avez bien lu Messieurs … Et Mesdames, évidemment. Cet endroit mystérieux (le Graal sexuel) serait tellement mystérieux qu’en fait son existence ne serait que subjective. Voilà, ce que révèle une étude très sérieuse menée par des scientifiques du King’s College de Londres. Jamais une telle enquête n’avait été lancée auprès autant de femmes (1.800 personnes interrogées). Des conclusions qui déstabiliseront bien nombre d’entre nous et qui nous feront nous poser pas mal de questions. 2010 commence bien !

Publicités


One Response to “Le point G ne serait qu’un leurre”

  1. 1 jack dupre

    Le point G existe bel et bien! Il faut savoir le stimuler avec douceur mais énergie pour faire jaillir une femme fontaine! Et je parie que toutes les femmes peuvent être à divers degré des femmes fontaines! La jouissance est très forte et ravissante mais il faut prévoir des serviettes! C’est tout un art et je peux bien croire que des « spécialistes » en blouses blanches ne le trouvent pas! Mais on s’en fout, quand on l’a trouvé on exploite le filon avec beaucoup de remerciements à la clé! Ha ha ha! Je signale que je suis scientifique diplômé et très actif!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :