Chatroulette, bienvenue dans un monde obscur, glauque, fascinant et déprimant

17Mar10

Chatroulette, au plus profond de l’abîme
Tapez chatroulette.com et vous tomberez dans un univers que vous ne soupçonnez peut-être pas. Un mixte entre la tv réalité, le glauque, le voyeurisme, …
Comment ça marche ? Chatroulette, créé par un jeune russe de 17 ans, permet de discuter au hasard par webcams interposées avec des inconnus du monde entier. Deux webcams situées n’importe où dans le monde sont connectées aléatoirement et sans aucune modération. Le bouton «Next» permet de zapper (et de se faire zapper) et de passer à un autre échanges entre webcams. Tout bêtement.
Chacun est libre de dire, de faire, de montrer ce qu’il veut. C’est dire. Et c’est sans doute pour cette raison que le site attire aujourd’hui jusqu’à 35.000 utilisateurs par jour et commence à devenir un vrai phénomène du net.
Alors qu’est-ce qu’on trouve sur Chatroulette? Des surfeurs d’on ne sait où à la recherche de contacts sociaux probablement. Si, si, il doit y en avoir. Mais ils ne sont pas très nombreux, faut l’avouer. Beaucoup d’hommes (même jeunes), blancs, jaunes, noirs, … Quelques femmes (jeunes aussi). Des ados (malheureusement). Y’a aussi des Batman, des Mickey, des Zorro, … Des gays, aussi. Bref, une belle palette de profils. On y trouve aussi beaucoup de sexes en érection. Vraiment beaucoup. Des Messieurs qui se donnent du plaisir et qui souhaitent le faire partager. Très peu de paire de seins. Beaucoup d’hommes qui en réclament ! Voilà résumé en quelques lignes, l’univers de Chatroulette.
Un univers à la fois fascinant et malsain. Un univers que résume bien Thomas Jamet dans son article sur le site d’Influencia : « Ce zapping global est un vertigineux voyage dans un abîme infini d’exhibition, d’excès, et parfois / souvent de monstruosités.  Un réservoir infini d’abus mais aussi certainement de créativité. Tout est là. Chatroulette est à la fois l’archétype de la solution open source maline et développée à moindre coût, totalement lo-fi (low-fidelity) et intrinsèquement 2.0. Mais aussi et surtout une ouverture instantanée et sans retour vers le monde entier. Une application sur laquelle la distance n’existe plus (et n’a même plus aucune importance), et où le temps est maîtrisable et actionnable via le fameux bouton «next»… ».
Chatroulette
L’article complet de Thomas Jamet sur Influencia

Publicités


No Responses Yet to “Chatroulette, bienvenue dans un monde obscur, glauque, fascinant et déprimant”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :