Un coke et hop, c’est la boulette !

26Mai10

La nouvelle génération de dealers : les slikkers
Le vice n’a pas de limites. Voici les ‘slikkers’ (avaleurs en néerlandais). Ce sont ces hommes et femmes qui, pour ‘peanuts’  par rapport au butin qu’ils transportent, ingurgitent des boulettes de drogue, les stockent dans leur estomac, passent le contrôle et voyagent en avion vers la destination de leur dealer. Certains passagers récemment arrêtés à l’aéroport de Zaventem (Belgique) transportaient même jusqu’à 100.000 euro (généralement de la cocaïne pure). Evidemment, le risque est énorme. Il suffit qu’une boulette se déchire pour qu’ils meurent. Un tel transfert nécessite 48 heures de préparation et de conditionnement dont 24h sans boire ni manger. Dans l’avion, idem. A peine à boire et surtout, aucune boisson pétillante.
A lire dans la DH de ce jour, l’article de Nawal Bensalem soutenu par un solide dossier.

Publicités


No Responses Yet to “Un coke et hop, c’est la boulette !”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :