Un détecteur d’organes génitaux

13Août10

ChatRoulette voulait développer un détecteur de zizis
ChatRoulette vous vous souvenez. Je vous en ai parlé à diverses reprises. Un site de discussions en ligne (ou de rencontres) par le biais de connections vidéos aléatoires. Vous vous baladez dans le monde et entrez en contact avec tout un chacun grâce à votre webcam. Je vous avais également parlé de l’univers glaude et souvent déprimant de ce chatroom, avec – une rencontre sur trois au moins – l’apparition d’un zizi au mieux de sa forme et tout aussi souvent, un monsieur occupé à se faire plaisir et à vous faire partager son bonheur. Et tout ça, bien évidemment, sans filtre. A la portée de n’importe quel surfeur. Adultes ou Ados.
Le concepteur de ChatRoulette, le jeune Andrey Ternovskiv (à l’époque de la création du site, il avait 17 ans) en développant ce site, n’avait pas envisagé directement ces débordements et en est comme qui dirait plutôt contrarié. D’accord, au départ, ces images sulfureuses avaient aidé au lancement du site et à son succès mais aujourd’hui , ses ‘partenaires annonceurs’ ne souhaitent plus être assimilés à l’image exhibitionniste ou porno du site. Fâcheux. Alors le brave Andrey, avait eu l’idée de développer un logiciel capable de détecter les organes génitaux qui apparaîtraient à l’écran dans le but de les en éjecter. Zizi ! Out ! Et ainsi, bloquer les exhibitionnistes. Finalement, le jeune développeur a renoncé à son projet, trop compliqué sans doute, pour se tourner vers une solution plus traditionnelle, telles que recueillir des informations comme les adresses IP, les logs des conversations et captures d’écran qui débordent et ne respectent pas les lois en vigueur. C’est ainsi que des milliers d’adresses IP seraient déjà bloquées et les forces de l’ordre averties des débordements de certains surfeurs. De toute évidence, il faudra du temps pour que le site retrouve la sérénité et son rôle initial, les rencontres, les échanges, les contacts.
Source : PCWorld

Publicités


No Responses Yet to “Un détecteur d’organes génitaux”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :