Stanley Kubrick, le photographe

06Sep10

Bien avant d’être réalisateur, Stanley Kubrick était un photographe créatif
Il avait 16 ans lorsque le jeune Stanley Kubrick présenta sa première photo au magazine ‘Look’: un vendeur de journaux en train de pleurer, tandis qu’il annonçait en criant la nouvelle du jour : ‘Le président Roosevelt venait de mourir’. Bingo ! Il décrocha un contrat de reporter indépendant.
Pendant 5 ans, le futur cinéaste d’Orange Mécanique, de Barry Lyndon, 2001, L’Odyssée de l’Espace,… accumulera les reportages associant créativité, réalisme, émotion, tendresse, … Près de 12.000 négatifs. Certains non utilisés. Ces clichés restèrent presque oubliés dans les collections de la Librairie du Congrès à Washington et du moins connu Museum of the City de New York.
Aujourd’hui quelque 200 sujets ont été retenus pour une exposition destinée en priorité à l’Italie. Celle-ci se retrouve aujourd’hui à Venise, à l’Istituto Veneto du Scienze, Lettere ed Arti, 2842 Campo Santo Stefano (Stanley Kubrick Fotografo, 1945-1950) jusqu’au 14 novembre.
Le site : www.mostrakubrick.it
La source : lire l’article complet de Etienne Dumont, dans ‘La Tribune de Genève’

Publicités


2 Responses to “Stanley Kubrick, le photographe”

  1. 12000 négatifs, ça donne le vertige ! super photos en tout cas. M’étonne pas du Maitre !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :