Bye, Bye Solomon Burke

12Oct10

Le Roi de la Rock & Soul nous a quittés
Une nouvelle figure de la Soul Music vient de nous quitter. Celui que l’on surnommait le Roi du Rock & Soul, Solomon Burke, s’en est allé rejoindre James Brown, Otis Redding, Ray Charles ou Rufus Thomas. Véritable personnage, Solomon avait commencé comme beaucoup d’artistes noirs à chanter très tôt, dans les églises, avec son père. Peu connu finalement du tout grand public malgré sa quarantaine de disques et son Grammy du meilleur album de blues & soul en 2001, Solomon Burke a pourtant inspiré à plusieurs reprises les Rolling Stones notamment avec ‘Cry To Me’ (que l’on retrouve dans le film ‘Dirty Dancing’, ‘You Can Make It If You Try’, ‘If You Need Me’ et bien sûr le fameux ‘Everybody Needs Somebody’, ce succès popularisé également par les Blues Brothers dans le fameux film qui porte leur nom.
Les fans de la série Dr House,ont pu également retrouver une de ses chansons à la fin de l’épisode 6 de la saison 2, intitulé La course au mensonge (‘None of us are free de l’album Don’t give up on me’).
Solomon Burke, père de 21 enfants, grand-père de 90 petits-enfants et 19 arrière-petits-enfant, avait fêté ses 70 ans en mars. Il se préparait à donner un concert au Paradiso à Amsterdam avec le groupe néerlandais De Dick avec qui il avait enregistré un album.

Publicités


No Responses Yet to “Bye, Bye Solomon Burke”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :