Etre une femme libérée, tu sais ce n’est pas si facile

07Mar11

Libérer nos camarades !
Dans le monde on constate régulièrement que la femme n’est pas aussi libérée qu’on pourrait le croire. Preuve en est ces quelques faits, bien réels :

Octobre 2009, au Brésil, le pays du string, du tanga et du bikini mini, mini, la jeune Geisy Arruda est renvoyée de l’Université de Bandeirante pour avoir osé porter une mini jupe rose.
En Somalie, les femmes qui portent un soutien-gorge sont en 2009 publiquement humiliées et fouettées par les rebelles d’Al Quaïda parce qu’un soutien-gorge est trompeur et donc non admis par l’Islam des extrêmes.
Depuis le 1er janvier 2010, en Indonésie, les musulmanes ne peuvent plus porter de pantalon qui laisse voir leurs rondeurs, considérés comme contraires aux lois islamiques
En août 2009, au Soudan, Lubna Hussein échappe de justesse à 40 coups de fouet et une amende. Elle aurait enfreint l’article 152 de la loi soudanaise qui interdit de porter des vêtements inappropriés dans un lieu public. Lubna s’était rendue dans un restaurant, vêtue d’un pantalon.
Mais aussi en France où le 31 octobre 2010, à Paris, la journaliste Claire Chazal présente le JT de 13h vêtue d’un jean (griffé) troué. Certains téléspectateurs sont choqués, Claire Chazal devra présenter ses excuses en public.
Y’a encore du boulot, on dirait !
La source : le magazine Marie-Claire

Publicités


No Responses Yet to “Etre une femme libérée, tu sais ce n’est pas si facile”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :