Les Dead Drops ou quand les murs s’expriment

22Juin11

Connaissez vous le Dead Drops ?
Le Dead Drops, on en parle de plus en plus. Une nouvelle tendance ‘Peer to Peer’ (P2P, pour les branchés). Une expérience initiée par Aram Bartholl dans New York. Pour ceux qui ont oublié, Bartholl est un artiste allemand qui met en relation toutes les nouvelles formes d’interactions Internet des médias sociaux, des jeux vidéos et toutes autres ressources de la grande toile avec la vie de tous les jours). Un petit tour sur Google Images vous rafraîchira bien vite la mémoire.
Mais revenons à nos Dead Drops, une nouvelle génération de partage de fichiers numériques. Le principe?  Il s’agit en fait de disséminer des clés USB à travers les villes, scellées dans des murs (avec un peu de ciment rapide pour lui assurer la pérennité) d’enceinte ou d’immeubles et accessibles à tous. Les gens peuvent ainsi se connecter avec leurs ordinateurs afin de télécharger les fichiers stockés sur les clés ou en transférer dessus.
Les Dead Drops sont installées vides à l’exception d’un fichier en texte simple de description du projet (readme.txt), pour expliquer le dispositif et aussi, prévenir qu’aucune responsabilité ne peut être retenue contre les contenus qui pourront se retrouver sur la clé, des éventuels virus et autres contenus choquants.
Au départ, Artam Batholl n’a disséminé que cinq clés mais le mouvement a déjà pris de l’ampleur et le réseau s’élargit. Chaque participant est invité à poster l’adresse et la localisation précise de la clé avec interface Google Maps, en allant sur un site consultable par tous : http://deaddrops.com.
Déjà on retouve des clés en Allemagne, en Espagne, aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en France, à Paris, quelque part dans le jardin du Carrousel, près du Louvre, … L’agence de com belge PH 410 souhaiterait bien convaincre le business center créatif Seed Factory (Auderghem/Bruxelles/Belgique) qui l’héberge, de sceller sur sa façade, un Dead Drop. A suivre donc !
Le site : http://deaddrops.com qui vous explique comment installer un Dead Drop
Le site d’Aram Bartholl : http://www.datenform.de
Tout sur les Dead Drops en vidéo : http://vimeo.com/16620712


Publicités


No Responses Yet to “Les Dead Drops ou quand les murs s’expriment”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :