Miku Hatsune, la star qui n’existait pas

10Jan12

Elle vend des disques, des dvd, remplit des salles de concert et pourtant …
De grands yeux façon Manga. Des cheveux bleus-verts. Petite, fluette, mignonne, … Voilà Miku Hastune. Un nom qui ne vous dit rien et pourtant, Miku est une énorme star au Japon. Une véritable idole. Un phénomène de société qui déchaine les passions, vend des tonnes de dvd, a un fan club à rendre jaloux certaines soi-disant stars, sans oublier les concerts à guichets fermés. Jusqu’à là, rien d’extraordinaire me direz-vous sauf que Miku Hatsune n’existe pas. Et non. La lolita japonaise n’est qu’un dessin, un objet virtuel, un personnage créé pour accompagner un programme de synthèse vocale ‘Volcaloïd 2’. Miku est une chanteuse virtuelle. Sa voix ? Générée par un ordinateur. Son corps ? Un hologramme 3D. Ses hits font un carton ! Deux de ses chansons ont été numéros 1 des hit parades nippons. En Chine, elle se retrouve même 15e chanteuses préférées. Le plus scotchant c’est d’observer +/- 60.000 jeunes se défouler, sauter, hurler, …. Lors de ses concerts. Pour mieux vous en rendre compte, rendez-vous sur YouTube. Impressionnant. L’un de ses concerts à Tokyo. Mais vous pouvez aussi voir ceux de Los Angeles, de Singapour, … Son succès est tel que la marque Toyota a décidé d’exploiter son image dans sa dernière campagne de pub US avec à la clef une série de concerts live.
La vidéo de son concert à Tokyo
Les spots Toyota 

Publicités


No Responses Yet to “Miku Hatsune, la star qui n’existait pas”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :