Une nudité aux formes généreuses pour lutter contre l’anorexie

13Jan12

PLUS SIZE MAG part en campagne contre l’anoxerie dans le mannequinat
L’expression « Plus Size Model » s’applique aux personnes qui consacrent leur carrière de mannequin sans se tenir aux ‘normes’ qu’impose la mode aujourd’hui. Des modèles qui offrent leurs formes généreuses et chaleureuses aux publicitaires, aux photographes, … Pour la promotion de la mode vestimentaire mais aussi de produits cosmétiques (souvenez-vous Dove), ménagers, pharmaceutiques. Ce sont des modèles que l’on appelle ‘hors normes’ (ful-figured model ou exended-sizes model). En fait le terme ‘hors normes’ est inadapté car les tailles que représentent ses mannequins particuliers correspondent bien souvent aux tailles de Madame ou Monsieur Tout-le-Monde.
Le magazine  (site, blog, newsletter, …) ‘PLUS SIZE MAG’ en a fait son business mais aussi son combat. Ses articles s’adressent aux femmes rondes, joliment enveloppées. Articles sur la mode, le maquillage, … Les rondeurs sont mises à l’honneur, respectées. Un business comme un autre. Alors, pourquoi combat ? Parce dans son dernier numéro, PLUS SIZE MAG y lance une bien jolie campagne. Oh, c’est vrai, l’idée n’est pas très nouvelle mais mérite tout notre intérêt et notre attention. Le magazine tente en effet de nous sensibiliser aux problèmes d’anorexie dans le monde du mannequinat et surtout sur les tendances et l’évolution du corps (et principalement celui de la femme) ces dernières années.
Les slogans mobilisateurs sont accompagnés des photos de la charmante Katia Zharkova, mannequin russe aux rondeurs esthétiques et agréables. Les photos sont suffisamment éloquentes pour valoriser les ‘Plus Size’ et les headlines particulièrement évocateurs et surtout mobilisateurs. Jugez-en vous même :
« Il y a 20 ans, le poids moyen d’un mannequin femme était de 8% inférieur à la moyenne. Aujourd’hui, elle pèse 23% en moins »
Face à un mannequin particulièrement maigre, le slogan explique :
« La plupart des modèles ont maintenant un Indice de Masse Corporel qui est celui qui définit l’anorexie ».
Un message souvent traité, certes, (vous retrouverez dans ce blog de nombreux articles consacrés à ce sujet) mais fondamental et qu’il convient d’encourager. Il est important que l’on rappelle aux jeunes (ce sont principalement eux les victimes) que bien souvent ces mannequins que l’on voit en affiches, dans les pages des magazines, … souffrent d’anorexie, sont victimes du dictat de la mode ou pire encore … N’existent même pas, tant la photo a été retouchée. Alors, à quand une vraie taille ‘M’ universelle ? Qui ne varie pas d’une marque à l’autre.  A quand une obligation pour les publicitaires de stipuler que la photo du mannequin a été retravaillée et n’est pas naturelle.
Merci à Claudine, pour la piste rédactionnelle.
Le site 

Feuilleter le magazine (en ligne sous la forme d’un pdf à feuilleter)

Publicités


No Responses Yet to “Une nudité aux formes généreuses pour lutter contre l’anorexie”

  1. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :